L’incontournable : La petite robe noire

C’est en 1926 que Gabrielle Chanel, plus connue sous le diminutif Coco, révolutionne l’image de la femme et crée la petite robe noire, devenue depuis un must have. Christian Dior dira d’ailleurs à propos de ce classique qu’une “petite robe noire est un élément essentiel de la garde-robe d’une femme ».

audrey-hepburn-breakfast-at-tiffanys-petite-robe-noire

Fatiguée des corsets et des fanfreluches de la mode féminine de l’époque, Coco pour qui “il n’y a d’autre beauté que la liberté du corps” s’inspire de l’uniforme qu’elle portait enfant à l’orphelinat pour créer cette fameuse petite robe noire. Une démarche audacieuse qui fit scandale. En effet, sa longueur aux genoux, jugée indécente, et sa couleur noire, réservée depuis l’époque victorienne aux veuves et aux domestiques, laissent perplexe.

La même année, la petite robe noire de Coco apparaît dans le magazine Vogue. Dépouillée au maximum, sans bouton ni drape, elle tombe comme un simple fourreau de crêpe, avec une encolure ras-du-cou et des manches longues : c’est un triomphe ! Avec la crise économique qui gronde, il est de mauvais goût de “s’habiller en riche” et le “look de pauvre” est à la mode. De ce fait, la petite robe noire plaît à toutes les classes sociales et celles qui ne peuvent se payer une robe Chanel prennent leurs ciseaux et en imitent la coupe. Les américains y voient désormais le look de la femme moderne. Ces femmes de caractère à la coupe garçonne, qui gagnent leur vie, fument et sortent le soir comme ces messieurs. Rebaptisée « la Ford de Chanel » elle reste encore de nos jours, un symbole d’élégance et de raffinement qui n’a jamais quitté ni les podiums ni la rue.

petite-robe-noire

Dans les années 50 elles retrouvent un nouveau souffle grâce à la robe de cocktail lancée par Christian Dior, Givenchy et … Coco Chanel, encore. Toujours noire mais plus féminine, marquée à la taille avec quelques broderies ou perles.

Le cinéma a également contribué à la popularité de la petite robe noire. En effet avec la Technicolor les cinéastes préféraient la robe noire car les autres couleurs ne rendaient pas de la même façon à l’écran. En 1958 dans son roman Breakfast at Tiffany’s, Truman Capote décrit Holly Golightly, son personnage principal avec ces mots : “C’était une soirée tiède, presque déjà l’été, elle portait une robe noire droite toute simple, des sandalettes noires, et un collier de perles ras de cou.” Incarnée au cinéma en 1961 par l’adorable Audrey Hepburn, qui est pour l’occasion habillée par Givenchy, Holly devient le symbole des jeunes femmes libérée et élégante en quête d’aventures. Les actrices Rita Hayworth en femme fatale dans Gilda de Charles Vidor, Jeanne Moreau dans les Liaisons Dangereuses de Roger Vadim ou encore Catherine Deneuve tout en discrétion et mystère dans Belle de Jour de Luis Bunel mais aussi les chanteuses comme Barbara, Edith Piaf, Juliette Gréco ou les femmes d’état comme Jackie Kennedy Onassis, contribueront, elles aussi, à hisser ce grand classique au rang de star de la mode.

audrey-hepburn-petite-robe-noire

Pour Didier Ludot, créateur de la griffe La petite robe noire « Coco Chanel a créé un style. Elle exacerbe la féminité, elle incarne la quintessence du chic parisien. Aujourd’hui, comme depuis toujours, elle se porte avec chic et désinvolture ». Ce classique s’est adapté à son temps et habille aussi bien les filles rock’n roll qui l’associent avec un perfecto ou une paire de Dr Martens que les first Lady telle que Michelle Obama qui préfère les ballerines et les colliers de perles. Revisitée par de nombreux créateurs dont Karl Lagarfeld et John Galliano, il en existe désormais de toutes les formes et de pour tous les styles. Mythique pour toutes les femmes, peu importe leur âge ou leur silouhette.

Les articles suivants vous intéresseraient peut-être ?

Publié par

Robe de soirée CHIC

http://www.persun.fr/ vend à un prix adorable les robes en diverses occasions, y compris robes de soirée, robes demoiselle d'honneur, robes de cocktail, robes de mariée, robes de bal, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *